L'école des manipulateurs des clés Divines
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The fire-haired girl, the green-haired woman, the monsters and me. [PV : Eins et Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lila Tokinamida
• Intempestus
• Intempestus
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 18
Localisation : Devant cette chose que les humains appellent... ordinateur. 8D

Carte d'identité
Niveau:
20/50  (20/50)
Clés:

MessageSujet: The fire-haired girl, the green-haired woman, the monsters and me. [PV : Eins et Eden]   Mar 4 Sep - 10:10







The fire-haired girl, the green-haired woman, the monsters and me.


Il y a des nuits où je dors bien. Mais alors vraiment bien. Pendant ces nuits, j'ai un sommeil lourd, sans rêves. J'ai toujours su que très peu de choses pouvaient me réveiller dans ces cas là. Mais quand même ! Cette nuit, des... "choses" ont réussi à m'enlever de mon lit et à m'emmener dans une espèce de cellule, tranquillement. Je ne me suis même pas réveiller ! Je suis vraiment pas douée... Je n'aurais pas pu me réveiller franchement ?!
Voilà où en était mes pensées quand je me réveillais, à je ne sais quelle heure, dans une prison étrange. La déco est pas super quand même. Décidant de chercher un moyen de sortir, je remarquais qu'une lettre était posée à mes cotés. Je la dépliais, puis la lue. Avant de la relire pour être sure. Puis de me pincer pour vérifier que je ne rêvais pas.
...
BORDEL ! Qu'est ce que c'est que cette mauvaise blague ?! Décidant qu'il n'était pas temps de perdre mon sang-froid, je relis la lettre en l'étudiant avec soin. De Une, j'étais apparemment dans la demeure d'un monstre, Klay. Sans commentaires. Ensuite, la lettre parle d'hommes de mains. J'observais l’extérieur et remarquais plusieurs monstres en train de monter la garde. Ce sera plus dur de sortir sans mes clés... Enfin, il y avait cette dernière phrase : "J'ai utilisé ce que vous devez vous servir en tant que mot dans la lettre." le seul mot qui saute aux yeux en la relisant encore et encore est " imagination". Si je suis cette petite voix qui m'indique que c'est le bon moyen, je dois donc sortir grâce à mon imagination. En sachant que je ne suis même pas sure que ce soit le bon mot, je regardais autour de moi, dans l'espoir de trouver un indice. Fautes d'indices, je remarquais une jeune femme aux longs cheveux rouges. La même lettre que celle que je tenais dans les mains se trouvait à ses cotés. Attendez... Des cheveux rouges ?! Je secouais la jeune femme toujours endormie afin qu'elle se réveille et puisse peut-être m'aider.

- Eins ? Réveille-toi ! Faut que tu m'aides, s'il te plait !

Je continuais à la secouer, attendant qu'elle se réveille.

●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●



Mes zolis cadeaux~:
 


Faites grandir mes petites chéries~♥ :
 


Je parle du temps qui s’écoule en Lighsteelblue~


Dernière édition par Lila Tokinamida le Mer 5 Sep - 18:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michibiki-high-schoo.forum-gratuit.cc/
Eins von Erlanger
• Passivum
• Passivum
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 17
Localisation : Aller, essayez de deviner ♥

Carte d'identité
Niveau:
21/50  (21/50)
Clés:

MessageSujet: Re: The fire-haired girl, the green-haired woman, the monsters and me. [PV : Eins et Eden]   Mer 5 Sep - 17:46




Awakening


Une douce mélodie, une berceuse accompagnée du son agréable d'un piano... Cette voix, serait-ce celle de Marianne ? Oui, c'est cela. Nous sommes à l'Orphelinat, elle est encore en vie, je n'ai pas trouvé la clé, et elle chante. Mon coeur se sert. Ce ne peut-être qu'un doux rêve qui prendra fin, à un moment ou un autre. Je vais devoir me réveiller et affronter la réalité : Marianne est morte depuis longtemps, c'est de ma faute. Une larme roule sur ma joue. Je suis dans le noir complet, je ne vois même pas mon propre corps. Je pense que je suis allongée, roulée en boule, cette mélodie me berçant comme si j'étais nourrisson. Je suis bien, je veux rester là. Peut-être que ce n'est pas vraiment un rêve, avec un peu de chance, c'est moi qui rêvais jusqu'alors, Marianne est en vie, c'est la réalité. Tout à coup, les notes s'affolent, Marianne cri, elle cri mon nom.
J'ouvre les yeux. Je suis dans une pièce sombre, aux murs de pierre, une personne me secoue et cri. Je ne l'écoute, je retiens mes larmes. Marianne, ne t'en va pas, reste avec moi ! Je ne veux pas que tu parte à nouveau, reviens, je ne veux plus être seule. Une, puis deux, elles s'échouent sur mon visage. Je sanglote, je me replie sur moi-même, laissant libre cours à mon chagrin.

- Eins ? Réveille-toi ! Faut que tu m'aides, s'il te plait !

Eins ? Elle connait mon nom. C'était elle qui le criait ? Je l'ai confondu avec ma Marianne, n'ai-je pas honte ? J'ouvris... Lila !? Qu'est-ce que cette fille faisait ici ? Et quelle était cette pièce qui ressemblait à une cellule de prison. Je la regardais dans les yeux, qui reflétaient un air inquiet. Je me releva et sécha mes larmes, puis je pris le petit carré blanc qui se trouvait à coté de moi. C'était en fait une enveloppe de papier. Je sortit la lettre qui était à l'intérieur. Une fois fini, je soupira.

- Autrement dit, on est pas sortit de l'auberge...

Je réfléchit quelques instants avant de sursauter. Une forme sombre bougeait dans le fond de la cellule. J'avançais prudemment, avant de remarquer que c'était une élève qui, comme nous, avait été déplacée. En regardant plus attentivement, je remarqua qu'elle portait sa clé à son cou.

- Hey, mais cette clé... C'est l'autre, elle a la même clé que moi ! Réveille-toi, s'il te plait, il faut que tu te lève !

Je la secouée en regardant Lila. Je réfléchissait aussi à la façon dont nous allions sortir. D'après la lettre, le mot pour sortir y était caché. Le passage le plus suspect était "entrer dans votre imagination". Sans ça, on aurait pu croire à la lettre de bienvenue d'une vilaine bestiole psychopathe ordinaire mais... Il ne restait plu qu'à attendre que l'autre fille se réveille...


[HRP : Tu pourrais changer le titre, vu qu'Eden fais le RP avec nous ?]

●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●


By Etsuko and Lila, thanks you so much :
 
My color to speak is the Mediumvioletred.
Humble serviteur de Lila Tokinamida.
Cliquez pour faire grandir mes bébés :
 

Et remerciements à Camille de Highschool Pandora pour le kit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fushigi-no-kuni.forumgratuit.fr/
 
The fire-haired girl, the green-haired woman, the monsters and me. [PV : Eins et Eden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUVEAU Girl On Fire, power rock
» BRAKES - FIRE GIRL (1984)
» [24.05.2012] Interview 'Vogue Girl' édition de septembre : "Shhh ! Baisse d'un ton "
» Blue Fire
» Adam green & Carl Barat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GODDESS • KEY :: Loin loin loin... :: Prison Klay :: Cellules-
Sauter vers: